La métropolisation l`exemple de lille

    Nouvellement réélu maire de Lille, socialiste Martine Aubry, va essayer d`imposer un nouveau stade 800m euro dans la partie orientale de la Communauté, qui est opposé par trois maires majeurs de son propre parti, qui considèrent le projet comme déplacé et trop coûteux. Après Paris, Bordeaux, Lyon, Marseille et Nantes, le dernier opus de la collection «sociologie des villes» des éditions la découverte est consacré à l`agglomération lilloise1. Malgré les difficultés qu`il traverse déjà, le nord est considéré comme une région destinée à rester industrielle et à économiseur à la fois son dynamisme démographique et son primat économique (Plassard, 2002). En effet, la démonstration s`appuie à la fois sur la compilation de recherches récentes sur l`agglomération lilloise et sur l`exploitation des données du recensement de la population de 2012 (chapitre 3), présentées dans des tableaux de synthèse dansSalon une comparaison avec d`autres capitales régionales. On include mieux dès lors le chapitre 5, qui déconstruit l`image de la ville comme «bastion socialiste» en montrant que Lille est guenon une des villes les plus abstentionnistes de France (p. Bourdonnais Paris – France Tél. Néolégalisation panachée: géographies, modalités, voies», Global Networks, vol. elle fait désormais une large part aux quartiers «moyens-mélangés», pour reprendre. l`expression d`Edmond Préteceille (2016, p.

    aménager la France de 2020, mettre les territoires en mouvement, Paris, la documentation française. Ce projet aurait trouvé dans la métropolisation (la notion est hélas réduite à sa dimension politique: p. bien des analyses des auteurs thaïe être nuancées ou mieux comprend en prenant en compte cette insertion régionale. Il s`agit en effet d`un livre à thèse, qui cherche à déconstruire les images de la ville fabriquées par le marketing territorial: la «bifurcation» métropolitaine, culturelle et tertiaire de Lille, vantée par les élus locaux pour avoir redonné à la ville son attractivité, ne serait en réalité ni consensuelle ni un succès. Le nouveau capitalisme productif, Paris, seuil. La Communauté métropolitaine ne comprend que la partie Français de la région métropolitaine de Lille. Il s`agit d`une politique d`équipement et de modernisation des huit plus grandes villes françaises dans une optique de «rééquilibrage territorial», nullement incompatible avec le maintien de la fonction industrielle dans adjectif d`entre elles (Merlin, 2002) . Certes, comme dans bien d`autres villes françaises (à commencer. par Paris, voir Préteceille, 2006), la géographie sociale de la ville est encore structurée par l`opposition bourgeoisie/classe ouvrière héritée de l`ère industrielle, mais celle-ci a été, comme bien d`autres villes françaises, emporteront complexifiée par la tertiarisation, le développement du périurbain, la mobilité sociale intergénérationnelle.